×

SCI vs intolérances : quelle est la différence ?

Les problèmes digestifs sont courants aux États-Unis. En fait, selon l’Institut national de la santé, pas moins de 70 millions de personnes sont touchées par l’ensemble des maladies digestives.

Il existe de nombreux problèmes digestifs graves qui doivent faire l’objet de soins médicaux. Cependant, il existe deux problèmes courants qui sont moins graves et donc souvent négligés – et même confondus l’un avec l’autre.

Il s’agit du syndrome du côlon irritable (SCI) et des intolérances alimentaires. Aucune de ces affections ne met la vie en danger, ce qui explique en grande partie pourquoi elles sont insuffisamment prises en compte et souvent mal comprises.

Définissons le syndrome du côlon irritable et les intolérances alimentaires, puis voyons en quoi ces deux problèmes digestifs diffèrent l’un de l’autre.

qu’est-ce qu’une intolérance alimentaire ?

Selon la Cleveland Clinic, une intolérance alimentaire affecte le système digestif. Elle définit cette affection en disant simplement : “Les personnes qui souffrent d’une intolérance, ou d’une sensibilité, ne peuvent pas décomposer certains aliments.”

Cela provient d’un manque ou d’une absence d’enzymes digestives. L’organisme crée naturellement une variété de ces enzymes pour décomposer les aliments ingérés. L’absence de certaines enzymes peut entraîner une intolérance. Celle-ci entraîne à son tour des symptômes dus à la fermentation des aliments lors de leur lente digestion dans les intestins.

Ce problème apparemment anodin peut entraîner de multiples effets secondaires gênants, notamment des brûlures d’estomac, des nausées, des gaz, des diarrhées, des douleurs abdominales et même des maux de tête.

qu’est-ce que le SCI ?

Le syndrome du côlon irritable (SCI) est notoirement difficile à diagnostiquer. Toutefois, cela n’en fait pas un diagnostic “fourre-tout” réservé à ceux qui ne parviennent pas à déterminer le problème digestif auquel ils sont confrontés. Le SCI se compose de symptômes clairement définis, appelés “critères de Rome”.

Le syndrome du côlon irritable peut être causé par divers problèmes. Il s’agit généralement d’une perturbation de la fonction du tractus gastro-intestinal. Cela inclut les mouvements intestinaux, qui peuvent perturber votre digestion et rendre vos intestins plus sensibles aux aliments. Il peut en résulter divers symptômes, tels que des douleurs abdominales, des ballonnements, des diarrhées et des gaz, qui sont pour la plupart similaires à ceux d’une intolérance alimentaire.

Bien que difficile à comprendre, le SCI n’est pas un problème de santé grave. De nombreux praticiens se donnent beaucoup de mal pour rassurer les personnes souffrant du SCI en leur expliquant que cette maladie ne provoque pas de modifications des tissus intestinaux. Il n’augmente pas non plus le risque de cancer.

Néanmoins, le SCI est un trouble alimentaire très inconfortable qui peut avoir un impact important sur la vie quotidienne.

où les intolérances alimentaires et le SCI se chevauchent

Bien qu’ils ne soient pas synonymes, le SCI et les intolérances alimentaires sont très similaires. Le SCI implique souvent la présence d’une, voire de plusieurs intolérances alimentaires. Les FODMAP, c’est-à-dire certains aliments susceptibles de fermenter, sont une cause commune de nombreux symptômes du SCI. Ils peuvent également entraîner des sensibilités alimentaires.

Vous avez des questions sur la façon de gérer une intolérance alimentaire ou un SCI ?  N’hésitez pas à contacter l’un de nos diététiciens spécialisés dans les intolérances, ils seront heureux de vous aider.

The product has been added to your cart View cart →